Mara, Adli, Dilrosun… Que deviennent les Bordelais partis cet été ?


Alors que Bordeaux a plongé l’année dernière en subissant une terrible relégation pour la saison 2022-2023, son effectif s’est largement réduit et la plupart des joueurs sont partis pour espérer connaître un meilleur avenir. Mais que deviennent-ils après quelques semaines dans leur nouveau club ?

Loin de ses plus belles années dans le Championnat de France, Bordeaux entame son aventure en Ligue 2 cette année après un échec retentissant dans la plus haute division du football français. Obligé de renouveler son effectif alors que le club était toujours dans la lutte pour espérer disputer la Ligue 2, Bordeaux a été sauvé de justesse malgré la décision de la DNCG de reléguer le club en National 1. Avec son nouvel entraîneur David Guion, la direction du club compte s’appuyer sur de jeunes joueurs. Justement, il a fallu faire face aux départs de bon nombre de joueurs. En difficulté défensivement la saison dernière, le club a encaissé 91 buts, une catastrophe. Même si le club a plutôt bien commencé en Ligue 2, avec une troisième place au classement après les quatre premières journées, beaucoup de joueurs ont fait leurs valises pour tenter une autre expérience lors de l’exercice 2022-2023.

Sékou Mara enflamme déjà l’Angleterre

Bordeaux est le club formateur de Sékou Mara. Le fils de la présentatrice du JT Audrey Crespo-Mara est encore très jeune mais son aventure avec les Girondins est malheureusement terminée. Mais son transfert a pour autant aidé son ancien club à gagner son passage devant le Comité national olympique et sportif français puisque son départ pour Southampton pour une valeur de 11 millions d’euros a convaincu le Comité pour donner un avis favorable au maintien en Ligue 2. Le jeune Français a plutôt marqué les esprits favorablement au sein des Girondins de Bordeaux puisqu’il a inscrit sept buts lors de ses 36 apparitions sous le maillot noir et blanc, participant à la course au maintien du club dans l’échelon le plus haut du football français. Le club n’aura finalement pas réussi à garder sa place mais Sékou Mara peut compter sur une belle exposition à Southampton. Entré en jeu contre Leeds, le petit génie a délivré une passe décisive sublime (après avoir récupéré le ballon, dribblé d’une roulette son vis-à-vis et terminé son action par une offrande à Walker-Peters…). Une prestation qui lui a valu d’être titularisé lors du dernier match, pour une grosse heure de jeu. Début prometteur pour le gamin des Girondins !

Yacine Adli, le « Dali » de Milan

Encore un jeune joueur mais une personnalité déjà bien affirmée. Yacine Adli espère retrouver du plaisir sur le terrain après des mois de galère à Bordeaux, où il a parfois montré des signes inquiétants. S’il a disputé son premier match de Ligue 1 à même pas 18 ans sous les couleurs de son club formateur, le PSG, Yacine Adli a vite pris la direction des Girondins alors qu’il était un temps annoncé du côté d’Arsenal. Arrivé au club en 2019, Yacine Adli a vécu un peu de loin la lente descente aux enfers de Bordeaux puisqu’il était seulement prêté aux Girondins la saison dernière. Son transfert à Milan à hauteur de 10 millions d’euros lui permet de se relancer après des années de galère et son succès en Serie A semble immédiat puisqu’il aurait déjà conquis le cœur des supporters. Après une préparation estivale de haut-vol, il a déjà hérité d’un surnom par les médias italiens : « Dali ». Élu homme du match à plusieurs reprises en amical, il semble bien gérer son arrivée chez le géant milanais. Et doit maintenant confirmer ses bons débuts.

Javairo Dilrosun marque déjà…

Passé par l’Hertha Berlin et prêté à Bordeaux la saison dernière, Dilrosun n’a pas connu beaucoup de succès avec les Girondins. Encore jeune, ses prestations n’ont pas poussé les dirigeants bordelais à le garder, eux qui devaient de toute façon tout faire pour garder le maximum d’argent. Le Néerlandais n’a pas réussi à maintenir le club en Ligue 1 et il va d’ailleurs retrouver le championnat de son pays pour l’exercice 2022-2023, débutant à Feyenoord. L’international néerlandais (1 sélection) a déjà commencé à marquer les esprits dans son nouveau club puisqu’il a déjà inscrit son premier but sous son nouveau maillot. Comme quoi, les joueurs qui passent par Bordeaux ont tendance à bien rebondir malgré des mois de galère. Le joueur de 24 ans a signé à Feyenoord un contrat de quatre ans, qui devrait lui permettre de mieux s’exprimer.

Marcelo, star en Australie

Il était un des meilleurs éléments de l’Olympique lyonnais à son poste de défenseur mais le Brésilien Marcelo est très en difficulté ces dernières saisons. Après le fiasco de sa mise à l’écart du groupe de l’OL, sa réputation a été très entachée, au point de jouer avec la réserve à la suite de ses écarts. Résiliant son contrat plus tôt que prévu, il signe avec les Girondins au début de l’année 2022 pour la fin de saison. A la fin de l’exercice 2021-2022, le club est au plus bas et Marcelo ne prolongera évidemment pas l’aventure. A 35 ans, peu de choix s’offrent au défenseur brésilien. Son profil de patron de la défense lyonnaise est maintenant loin derrière lui et il s’engage finalement avec le club australien de première division, le Western Sydney Wanderers Football Club, où évolue le Français Romain Amalfitano. Une nouvelle expérience qui devrait lui permettre de passer à autre chose, loin des terrains de Ligue 1. Pour l’heure, Marcelo profite de sa notoriété à l’autre bout du monde avec des interviews. Le championnat australien ne reprend qu’en octobre.

Josuha Guilavogui retrouve sa place à Wolfsbourg

Son expérience à l’Atlético de Madrid n’a pas pu sauver les meubles des Bordelais l’année dernière. Milieu défensif de Wolfsburg, Josuha Guilavogui est prêté à Bordeaux du 30 janvier 2022 à la fin de la saison. Le joueur de 31 ans n’a pas réussi à apporter suffisamment de soutien à une équipe qui a de grosses difficultés. Les Bordelais ont enregistré la pire saison en termes de buts encaissés par une équipe lors de la même saison, depuis plus de 60 ans. Retourné à Wolfsburg pour débuter l’exercice 2022-2023, Guilavogui s’est plutôt bien illustré puisqu’il a même inscrit un but. Il serait même parti pour rester dans le club allemand qui l’a vu arriver en 2014. L’international français de 31 ans a passé le pic de forme de sa carrière mais il prouve qu’il reste tout de même un bon élément, même si ça n’a pas marché à Bordeaux.

Benoît Costil à la relance

Il était sans doute l’un des joueurs les plus emblématiques de l’histoire récente des Girondins de Bordeaux. Benoît Costil a lui aussi quitté le club après cette saison cauchemardesque. L’une des valeurs sûres au poste de gardien en Ligue 1 depuis dix ans a connu l’enfer dans les buts la saison dernière. Lui qui s’était révélé en Ligue 2 et qui avait enchanté les supporters rennais entre 2011 et 2017 a pris la direction d’Auxerre pour ses dernières années en tant que joueur professionnel. Arrivé en 2017 à Bordeaux, Costil a disputé 182 matches sous le maillot noir et blanc et il continue de performer dans son nouveau club. Auteur de six arrêts face à Montpellier dimanche dernier, il a grandement contribué à la première victoire de son équipe en Ligue 1 cette saison. Pour le retour du club dans la plus haute division française, l’AJ Auxerre a sans doute misé sur le bon cheval.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.