Bordeaux : David Guion est-il encore l’homme de la situation ?


Recruté par les Girondins de Bordeaux pour une mission sauvetage, David Guion n’a pas réussi à éviter la relégation en Ligue 2. Maintenu à son poste, il repart avec l’objectif très clair de remonter immédiatement en Ligue 1. Mais est-il encore l’homme de la situation pour le club bordelais ?

C’était l’un des feuilletons de l’été mais Bordeaux a maintenu sa position en Ligue 2, de justesse, après la décision du Comité national olympique et sportif français quelques jours seulement avant le début de la saison. Après des mois de galère, qui a vu le club plonger dans les profondeurs du classement, Bordeaux doit tourner la page pour faire oublier à ses supporters cette mauvaise passe. David Guion, arrivé pour remplacer Petkovic au cours de l’hiver, n’a pu maintenir ses hommes en Ligue 1, une première depuis 30 ans pour ce club mythique. La situation était devenue terrible avec la décision de la DNCG de rétrograder Bordeaux en National à cause de ses difficultés financières. Ce coup de tonnerre pour les fans de toute une ville vivant au rythme des performances de son équipe depuis des décennies a finalement eu moins d’impact puisque l’appel a été entendu et Bordeaux a bien débuté la saison dans la deuxième division, en faisant plutôt bonne impression.

Guion n’a rien pu faire…

L’année dernière, l’un des clubs les plus mythiques du Championnat de France a rencontré la pire saison de son histoire d’après-guerre. Jamais le club n’avait réussi à amasser un si petit nombre de victoires même lors de la précédente relégation (6 victoires seulement). De plus, les Bordelais sont les premiers à encaisser autant de buts sur la même saison depuis la saison 1960-1961 de Troyes. Pourtant ,le club a utilisé beaucoup de joueurs pour tenter de trouver une solution. Mais rien n’y a fait : lors de la phase retour, les Girondins n’ont inscrit que dix points. Cruel car le club a souvent mené au score mais s’est fait rejoindre voire dépasser à de nombreuses reprises. Cette quête du joueur miracle a finalement coûté cher aux dirigeants du club puisque malgré les 8,5 millions investis dans le marché, Bordeaux n’a pas réussi à se relever et s’est engouffré dans une perte financière importante, signe de sa chute. Et pour commander son projet, un homme : David Guion. Après avoir échoué dans sa première mission maintien, il a été conforté dans sa position avec un second objectif : remonter en Ligue 1. Avec tous les doutes qui entourent ses capacités à ne pas échouer une seconde fois…

Il connaît bien la Ligue 2

En effet, du côté des supporters bordelais, on reste sceptique quant aux capacités de David Guion pour réaliser le petit miracle d’une remontée un an après la descente. Sans ressource la saison dernière, il a semblé vite dépasser par les événements et les enjeux. Cet été, beaucoup de talents sont partis et il n’a pas pu profiter d’un mercato sain dans la mesure où la survie du club était en jeu. Un contexte particulier, et des difficultés financières, qui n’arrangent clairement pas son challenge. Mais il y a des raisons d’espérer, des motifs qui permettent de croire au « miracle ». La Ligue 2 est un terrain de jeu que connaît bien David Guion. En 2017, au moment de prendre les rênes du Stade de Reims, il a très vite appréhendé ce championnat si particulier. En montant dès la première saison, Guion a su déjouer le piège d’une Ligue 2 souvent fatale aux entraîneurs novices. Cette expérience est un plus pour Bordeaux, dont l’effectif découvre totalement ce championnat.

Guion, le bâtisseur

D’autre part, David Guion est un bâtisseur. S’il a été recruté pour une mission maintien, ce n’est clairement pas le profil du bonhomme. Ce n’est pas un Luis Fernandez, un Rolland Courbis, un homme de coup. David Guion, c’est un entraîneur à projet, un technicien capable de construire sur la durée. C’est pour cela que Gérard Lopez a misé sur lui. Et pour cette raison qu’il a été maintenu dans ses fonctions. Construire un projet en partant de la base, il sait faire puisqu’il l’a déjà fait. Reims est son plus bel exemple. Les Rémois sont en Ligue 1, avec un projet solide, parce que David Guion les a emmenés jusqu’ici. Si son Bordeaux trouve rapidement son rythme et que le club trouve un équilibre en dehors du terrain, il n’y a pas de raison qu’une mauvaise surprise arrive en fin de saison. Favoris à la remontée, les Girondins ont un pilote sérieux à bord. En espérant qu’on lui laisse le volant suffisamment de temps pour pouvoir arriver à bon port…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.