Le Sénégal et le football, une hisoire d'amour

Le Sénégal et le football, une hisoire d'amour


Le Sénégal et le football, une hisoire d'amour

En 1962, la Fédération Sénégalaise du Football s'affilie à la FIFA depuis et rejoint la Confédération Africaine de Football en 1963. Jusqu'en 1986, elle ne compte qu'un Jeux de l'Amitié gagné en 1963. En 30 ans, elle ne compte que 3 participations à la CAN, dont une 4e place en 1965 et deux éliminations au premier tour en 1968 et en 1986.

Le réveil du football sénégalais

Les années 90 marquent une nouvelle ère pour les Lions de la Téranga. En 1990, l'équipe se retrouve à la 4ème place après avoir manqué la CAN 1988. Durant les deux éditions suivantes, celle de 1992 et de 1994, ils sortent de la phase de groupe, mais n'arrivent pas à franchir le cap du quart de final.

Cette dernière élimination en 1994 marque la fin de cycle d'une génération qui a su hisser le football sénégalais au niveau de ses voisins africains. En effet, malgré l'absence de titre, en club comme en équipe nationale, le Sénégal peut tenir tête à la Côte d'Ivoire ou encore au Cameroun.

Sous la houlette de Peter Schnittger, l'équipe du Sénégal obtient son ticket pour la phase finale de la CAN 2000 en sortant 1er d'un groupe de repêchage. Pourtant, Les Lions de la Téranga tombent sur le Nigeria et perdent le quart de finale après prolongation.

Bruno Metsu et la génération 2002

Cette dernière qualification était très encourageante pour l'équipe sénégalaise. En effet, les dirigeants décident de maintenir leur effort et confient l'équipe à Bruno Metsu. Ce dernier décide de ce rajeunir l'équipe. En même temps de nombreux joueurs commencent à se distinguer grâce à des centres de formations françaises. C'est le cas d'El-Hadji Diouf qui intègre le centre du FC Sochaux.

Finalement, le sélectionneur constitue une équipe qui effectue une excellente campagne de qualification pour la CAN et la Coupe du Monde 2002. Le Sénégal confirme alors en phase finale de la CAN. Malheureusement, il échoue de peu face au Cameroun et perd la finale sur tir au but après un 0 à 0 durant les 120 min.

Heureusement, cette belle performance se confirme à la Coupe du Monde. Le choc face à la France comme ouverture est plus qu'un match pour des joueurs qui auraient pu jouer pour les Bleus. Pour sa première participation donc, le Sénégal gagne son premier match en Coupe du Monde face à un champion en titre grâce à un but de Bouba Diop.

Une nouvelle qualification pour le Mondial 2018

Finalement ce beau parcours se termine en quart perdu 1 à 0 face à la Turquie. C'est une performance qui ravit les supporteurs africains comme Tarek BouchamaouiPour sa part, la Tunisie échoue au premier tour pour sa 3ème qualification en Coupe du Monde.

Pourtant, l'année 2017 marque un nouveau tournant et une nouvelle génération commence à émerger. Elle s'illustre en se hissant en quart de finale de la CAN en 2017. Cette performance se confirme par une 2ème qualification à la Coupe du Monde 2018 en Russie.

À l'instar de Tarek Bouchamaoui, les amateurs de football africain attendent de beaux parcours des équipes du Continent comme le Sénégal, la Tunisie, l'Égypte le Maroc et le Nigeria.