Foot33.fr - le magazine officiel du football amateur en Gironde
Bandeau resultats

L'entretien FOOTENGO - Olivier ROUYER : "Entraîneur, je pense que c'est fini pour moi..."

Sa récurrente bonne humeur ne l'empêche pas de porter des analyses pointues sur les matchs qu'il commente, les débats auxquels il participe, les prises de position qu'il assume. Mais, à 57 ans, Olivier Rouyer serait beaucoup mieux dans ses baskets s'il pouvait encore intervenir directement sur l'évolution du football. Déçu de ne pas avoir suscité l'intérêt des dirigeants nancéiens en quête d'un successeur à Fernandez en décembre dernier, il semble s'être fait une raison. Sa passion, il la vit presque par procuration à travers son rôle de consultant... ou de gérant de complexes de foot indoor. (par Johan Cruyff)



M. Rouyer, vous n'avez plus été sur un banc depuis 1999, le terrain vous manque-t-il ?
Oui, bien sûr, notamment les jours de match. Pour quelqu'un comme moi qui avait toujours été joueur ou entraîneur, ne plus vivre la préparation, les causeries avant matchs, tout ce qui vous amène au coup d'envoi, est forcément un manque. Tout ce cérémonial qui débouche sur le match est quelques chose d'exceptionnel quand on y pense. C'est forcément que on ne le vit plus de l'intérieur qu'on s'en rend compte.

Pourquoi n'avez-vous jamais "replongé" depuis 1999 ?
Je ne sais pas... J'ai postulé en décembre dernier à Nancy pour prendre la suite de Jean Fernandez. Les dirigeants n'ont pas eu l'air intéressés. Mais je conçois que je ne fais sûrement pas ce qu'il faut pour décrocher un poste. Comme je me refuse de contacter directement un président de club quand il y a déjà un entraîneur en place, forcément, ça réduit les possibilités. Nancy était une opportunité... tant pis.

LIRE L'INTEGRALITE DE L'INTERVIEW SUR WWW.FOOTENGO.FR...


Samedi 22 Juin 2013

Dans la même rubrique :

`Parrains

Ligue d'Aquitaine
concours de pronosticsTwikiz est le spécialiste : paris sportif,