Joa Online

JOAONLINE à l'heure du premier bilan...

Partenaire majeur des sites FOOTENGO, l'opérateur JOAONLINE s'est lancé à l'assaut des jeux en ligne avec comme philosophie première l’éducation de ses joueurs. Frédéric Vieille, e-directeur de JOA-GROUPE, dresse un premier bilan...



Frédéric Vieille, e-directeur de JOA-GROUPE...
Frédéric Vieille, e-directeur de JOA-GROUPE...
Après bientôt un an, quel bilan tirez-vous de l’ouverture du marché des jeux en ligne ?
D’un point de vue général, l’ouverture du marché s’est très bien passée et les autorités ont mis en place des systèmes qui s’avèrent efficaces au regard des objectifs de lois. Il est certes un peu plus coûteux pour les joueurs de jouer aujourd’hui sur des sites agrémentés par l’ARJEL* qu’hier sur des sites « illégaux » mais c’est au bénéfice d’une sécurité totale et de la garantie de l’équité des jeux. D’un point de vue économique, le bilan est plus mitigé. Si le poker est très dynamique avec plus de 6 milliards d’euros de mises depuis l’ouverture et les paris hippiques corrects avec 700 millions d’euros, les paris sportifs ont du mal à décoller (600 millions) et ont même connu une décroissance au premier trimestre 2011 avec seulement 147 millions d’euros de mise.

Comment expliquez-vous cette difficulté ?
Il y a, à mon sens, trois raisons principales. La première est culturelle. Les Français, contrairement aux Anglo-Saxons, n’ont pas la culture du pari en argent. Les Français parieurs sont historiquement clients du PMU et leurs paris placés sur les courses avec toutes les spécificités que cela entraîne. Quand en Angleterre on misera sans problème 200 £ sur la couleur du chapeau de la Reine, on aura tendance, en France, à parier une bière sur la victoire de son équipe favorite. Il faudra donc un peu de temps pour habituer les joueurs, les familiariser avec cette nouvelle offre de jeu et leur faire découvrir à quel point le sport est encore plus excitant quand on y met une petite pièce !

L’offre Footengo est très attractive avec 2 fois 50 € de pari remboursé si perdu...

JOAONLINE à l'heure du premier bilan...
La deuxième raison est l’offre elle-même. D’une part, nous ne pouvons pas proposer des paris sur tout et n’importe quoi. L’ARJEL édite la liste des compétitions sur lesquelles nous pouvons organiser des paris, en dehors de cette liste et de la contractualisation nécessaire avec les organisateurs, il nous est interdit de proposer des paris. Par exemple, vous pouvez proposer des paris sur tous les matchs du tableau simple messieurs de Roland Garros mais, pour les doubles, seulement sur la finale. D’autre part, le type même de paris est également soumis à autorisation de l’ARJEL et varie selon les sports. Les paris à handicap sont par exemple interdits. Au final, le choix proposé aux joueurs français est trois fois moins important que celui proposé aux joueurs étrangers. En dehors des paris en direct, si nous prenons un match à Roland Garos, plus de quinze paris sont possibles sur les sites étrangers alors que seuls cinq sont en moyenne proposés sur les sites français. L’offre est donc trop « courte » et ne permet pas aux parieurs de jouer de toute leur expertise.
La troisième raison est le prix. En pari, le prix c’est la cote ! Si vous misez 10 € sur la victoire de Saint-Etienne face à Paris avec une cote de 2,5 vous prenez autant de risque de perdre vos 10 € que si la côte est à 4. Par contre, l’espérance de gain n’est pas la même ! Compte tenu des contraintes imposées par l’ARJEL, pas plus de 85% de gains, les cotes sont nécessairement plus basses. Pour exemple, quand sur les sites français la victoire de Lyon en match retour à Madrid était à une cote de 5, elle était à plus de 12 sur les sites étrangers. Cela fait quand même une sacrée différence !
Néanmoins, l’offre telle qu’elle est aujourd’hui présente un réel avantage pour les nouveaux parieurs car elle est simple et accessible et constitue donc un très bon point d’entrée.

Le partenariat avec Footengo est-il satisfaisant ?
D’un point de vue non, d’un autre oui. JOAONLINE a, je crois, besoin d’acquérir plus de notoriété pour donner confiance aux joueurs potentiels présents sur la galaxie Footengo. En effet, peu de joueurs se sont inscrits avec le code promotionnel réservé aux lecteurs Footengo. Pourtant, l’offre reste très attractive avec 2 fois 50 € de paris remboursés si perdus, jusqu’à 500 € de bonus au poker… Il y a donc un décalage entre le nombre d’inscrits et le potentiel d’inscrits. Nous pensons que nous avons à nous faire connaître pour rapprocher ces deux mesures.
D’un autre côté, nous constatons que les joueurs inscrits en provenance de Footengo s’avèrent être des joueurs et surtout des parieurs avertis. Leurs résultats sont clairement au-dessus de la moyenne et cela nous confirme dans le fait que les amateurs de foot et, notamment, de foot amateur, ont une vraie connaissance de ce sport et qu’ils ont tout intérêt à venir la valoriser sur JOAONLINE.

* : ARJEL : Autorité de Régulation des Jeux En Ligne



Mardi 7 Juin 2011